points de vue

par mouscad

Si l’on peut dire que René Guénon est la métaphysique de l’Infini, Maître Eckhart est celle du Néant. Il s’agit d’une même idée, c’est la façon d’y aborder qui diffère et en effet, qu’on le veuille ou non, ils ne sont pas à la même place dans notre répertoire d’images; question de quantité, il faut croire, car si l’infini fait penser au tout, le néant, synonyme de rien, passe pour son inverse, d’où le décalage. Il semble tout de même que la notion d’Infini soit, sinon plus accessible mentalement, du moins, elle n’interdit pas une approche objective, alors que le néant ne suppose aucun accès, aucune issue; d’ailleurs, le monde moderne a horreur du néant, c’est pourquoi il se déteste au point de se détruire lui-même.

Publicités