le Bateleur

par mouscad

Bateleur.JPG
Le Bateleur, première lame majeure du tarot de Marseille, est l’unique acteur et en même temps celui à qui s’adresse le jeu complet; en d’autres termes, il est l’image que réfléchit le miroir de celui qui le regarde et qui dès lors peut se dire: je suis le Bateleur, le tarot est l’image de ma route, il est le film de ma vie sur cette terre; chaque lame représente un élément majeur de ma vie, dont l’aboutissement est représenté par le Mat, qui se rapporte lui-même à mon « au-delà ». Le Bateleur ouvre la porte sur le monde actuel, le Fou en ferme la porte, il n’est plus de ce monde de la raison, il a dépassé le Monde. C’est là un enseignement, parmi bien d’autres, que nous délivre le moyen-âge.
Le Bateleur est un illusionniste, qui nous ferait prendre les vessies pour des lanternes. Il est charmeur, abrupt, susceptible de distribuer le bien et le mal selon on ne sait quels critères, sa présence est insaisissable, il est souple et retors, intuitif et obstiné, il n’aime ni ne hait…, en deux mots, il est toute chose et son contraire, il est ou représente l’âme du premier homme. Parce qu’il est une âme d’enfant qui se cherche, dont la gentillesse et la méchanceté naturelles ne se forcent ni ne calculent, il vit l’instant présent, immobile.
Ne cherche pas quelque chose de profond ou d’élevé chez lui, il est tout cela en puissance, mais rien de tout cela ne se distingue en lui et cela lui suffit; il découvre le monde en être totalement libre, spectateur, il attend quelque chose, mais il commencera à se poser des questions en découvrant la Papesse.

Publicités